Accès vasculaires d’hémodialyse

Lorsque la fonction rénale est altérée, il existe une accumulation de déchets nocifs pour l’organisme ; il devient alors nécessaire de recourir à une épuration extra-rénale (hémodialyse) en utilisant un filtre artificiel. Ce filtre artificiel nécessite de prélever le sang puis, dès lors qu’il a été débarrassé des substances toxiques, de le restituer au patient à l’aide de tubulures.

Il existe 2 moyens pour prélever le sang :

  • par un cathéter veineux central. Il s’agit d’un cathéter volumineux que l’on va positionner puis laisser en place dans une veine du cou près du cœur.
  • par un abord artério-veineux périphérique ou fistule artério-veineuse (FAV).

La FAV consiste à suturer une veine à une artère. La FAV est préférée au cathéter central car elle permet une meilleure épuration et moins de complications (infection et occlusion).

Généralement, cette FAV est créée sur le bras non dominant et réalisée le plus proche possible du poignet. La fistule radio-céphalique distale est donc créée en première intention entre la veine céphalique de l’avant bras et l’artère radiale. Lorsque l’artère et la veine ne sont pas de qualité ou de diamètres suffisants, il faudra envisager une FAV au pli du coude et parfois la réalisation d’un pontage prothétique. Ces interventions se font en ambulatoire.

Actualités

Palmarès des hôpitaux et cliniques 2018 par le magazine Le Point.

Apparu fin des années 90 puis publié depuis 2000 par le magazine Le Point, ce palmarès annuel analyse 1400 établissements publics ou privés et 73 spécialités. Il Revendique une totale indépendance vis-à-vis du ministère de la Santé et des lobbies et affiche avec...