Pontage

En cas de rétrécissement ou d’oblitération longs, le pontage permet de court-circuiter ou de remplacer la zone malade et d’apporter vers l’aval une perfusion sanguine de meilleure qualité.

On utilise soit la veine saphène interne ou grande saphène prélevée sur la jambe soit du matériel prothétique (matériaux plastiques).

Les veines sont privilégiées car les pontages sont souvent de meilleure qualité, fonctionnent plus longtemps et se défendent très bien contre l’infection. Lorsqu’aucune veine n’est utilisable (varices par exemple), la prothèse est un excellent substitut mais présente un risque d’infection.

Le pontage est l’intervention de référence, au niveau des membres inférieurs, lorsque les lésions sont trop longues (plus de 20 cm) et inadaptées à une dilatation.

Actualités

Palmarès des hôpitaux et cliniques 2018 par le magazine Le Point.

Apparu fin des années 90 puis publié depuis 2000 par le magazine Le Point, ce palmarès annuel analyse 1400 établissements publics ou privés et 73 spécialités. Il Revendique une totale indépendance vis-à-vis du ministère de la Santé et des lobbies et affiche avec...