Sténoses carotidiennes

L’artère carotide commune est la principale artère du cou, elle se divise en deux pour donner la carotide interne qui vascularise le cerveau et la carotide externe qui vascularise le visage, la thyroïde, la langue, etc.

Le problème principal est le développement d’une plaque d’athérome au niveau de la bifurcation ou à l’origine de la carotide interne. Ces plaques remplies de matériel friable peuvent se percer et envoyer dans le cerveau des fragments qui vont boucher des artères intracérébrales. En fonction du calibre et de la localisation de ces artères atteintes, un accident vasculaire cérébral pourra se manifester ; de la forme mineure (troubles visuels, difficultés d’élocution, maladresse d’un membre, absence) et transitoire à la forme majeure (hémiplégie et aphasie) et permanente voire au décès.

Découverte : examens et traitements

Circonstances de découvertes

  • souffle carotidien dépisté par le médecin traitant ou le cardiologue,
  • examen echo-doppler systématique chez un patient polyvasculaire ou diabétique.

Traitements

En cas de découverte d’une sténose carotidienne, un traitement médical optimal est indispensable :

  • Contrôle des facteurs de risque cardiovasculaires (sevrage du tabac, prise en charge du diabète et de l’hypertension, ETC..),
  • Traitement antiagrégant plaquettaire qui fluidifie le sang,
  • Traitement par hypolipémiant type statine qui diminue le taux de cholestérol dans le sang.

Le traitement chirurgical de cette sténose s’impose lorsque :

  • le degré de sténose est supérieur à 50% en présence d’un accident vasculaire cérébral afin d’éviter une aggravation ou/et une récidive du déficit. Il s’agit d’une URGENCE chirurgicale
  • la sténose est supérieure à 60-70%, chez un patient asymptomatique, afin d’éviter la survenue d’un AVC. Cette intervention est réalisée sans urgence

Le traitement de référence est chirurgical avec réalisation d’une endarteriectomie du bulbe carotidien (ablation de la plaque d’athérome). Le traitement par “stent” ou angioplastie carotidienne est réservé aux cas les plus difficiles.

L’essentiel

Les sténoses de la bifurcation carotidienne, pour la grande majorité d’origine athéroscléreuse, sont à la fois fréquentes (5 à 10 % des sujets de plus de 65 ans ont une sténose) et graves, en raison du risque d’infarctus cérébral qu’elles entraînent. Leur prise en charge repose sur un traitement médicamenteux et sur le contrôle des facteurs de risque vasculaire, associé à un geste de revascularisation en cas de sténose supérieure à 60%. Les techniques de revascularisation de ces sténoses comprennent la chirurgie (essentiellement l’endartériectomie) et l’angioplastie avec stent (dans des cas très spécifiques du fait de résultats moins bons que la chirurgie). La Haute Autorité de Santé (HAS) a évalué ces deux techniques pour en préciser les indications.

Actualités

Palmarès des hôpitaux et cliniques 2018 par le magazine Le Point.

Apparu fin des années 90 puis publié depuis 2000 par le magazine Le Point, ce palmarès annuel analyse 1400 établissements publics ou privés et 73 spécialités. Il Revendique une totale indépendance vis-à-vis du ministère de la Santé et des lobbies et affiche avec...